L'expression des élus

Tresses Ensemble

Nous souhaitons revenir dans cette tribune sur le chantier de l’avenue des trois lieues, le plus ambitieux projet de voirie que la commune ait jamais porté. Les pages du magazine municipal ont souvent présenté ce projet au fur et à mesure de son écriture. La réhabilitation de l’avenue des trois lieues a été réalisée en trois temps, sur dix années pour que le budget de la commune l’assume. De nombreux échanges avec les  riverains ont permis d’améliorer le projet. A l’issue de ce chantier Tresses disposera là d’une belle entrée de village. Un effort particulier porte sur l’aspect rural et paysager pour faire écho au territoire communal  dont nous sauvegardons les deux tiers en zone non constructible. La circulation sera apaisée. Les piétons pourront  désormais cheminer en toute sécurité de part en part de ce troisième tronçon. Chaque fois que  cela est possible sans élargir l’emprise du domaine public des trottoirs sont prévus de part et d’autre de l’avenue. Les riverains bénéficient d’aménagements sécurisés alors qu’aujourd’hui la circulation sans  cesse plus dense provenant des communes situées au-delà de Tresses rend les accès malaisés. La minorité a proposé d’installer des feux rouges sur l’avenue, ce qui a été étudié puis non retenu parce que cela  se serait inévitablement traduit par des bouchons interminables comme nous les connaissons pour la traversée de Fargues Saint Hilaire par exemple, sans compter que le cela aurait été beaucoup plus onéreux. Ce chantier permet également de protéger les hameaux de Perrin. Ce lotissement situé en contrebas a été autorisé avant que la majorité municipale n’accède aux responsabilités. Le chantier comprend une vaste étude hydrologique réalisée sur tout le versant nord, de l’avenue de Sénailhac jusqu’aux  Hauts de Tresses. Jamais les hameaux de Perrin n’auront été autant protégés qu’après ces travaux. Ce chantier constitue l’essentiel du budget d’investissement 2015 de la commune. Il n’a été  approuvé que par les seuls élus de la majorité. La minorité a voté contre, sans poser une question, sans faire une remarque. Comme pour chaque opération, une fois le budget voté les consultations d’entreprises et les diverses réunions sont organisées. Pour les réunions où ils doivent siéger les élus reçoivent une invitation : jamais personne n’a été exclu d’une réunion à laquelle il était convié ! En revanche quand une personne ne fait pas réglementairement partie d’une instance, qu’elle n’y est pas invitée et quand l’accepter pourrait fragiliser le marché, le faire annuler et retarder les travaux, alors on ne peut pas l’accepter. C’est cela que la minorité a monté en une absurde polémique de plus. Dans le même esprit la minorité fait des histoires sur les déviations. Chacun doit savoir comment se met  en place un arrêté de circulation : l’entreprise qui intervient fait une demande à la mairie qui rédige l’arrêté en conséquence. En l’occurrence l’entreprise de BTP a prévu une déviation par la rue des Faures pendant les vacances. Dès que les riverains ont informé la mairie des désagréments l’adjoint à la voirie est venu à leur rencontre et une autre solution a été trouvée ensemble, appliquée le soir même. Quand l’entreprise du fils d’une élue de la minorité fait prendre un arrêté le 26 février pour couper la circulation chemin du Moulin pour élaguer des arbres situés sur la propriété d’une autre élue  de la minorité, sans concertation ni information préalable des riverains, la minorité ne trouve rien à redire. Curieux. D’autant que les travaux ne sont pas faits et que l’entreprise fait prendre un nouvel  arrêté pour couper la circulation deux jours de plus les 5 et 6 mars, toujours sans concertation ni information des riverains, on est bien loin de l’intérêt général. Retrouvez l’intégralité de nos informations  sur notre blog : http://tressesensemble.blogspot.fr/ et sur https://www.facebook.com/tresses.ensemble.

 

Nouvel Elan Tressois

Nous voici au mois de mars. Un an déjà que 48.23% d’entre vous nous ont élus au Conseil Municipal. Nous pouvons affirmer que les mots de notre Maire sont loin de la réalité lorsque, dans le Tresses  Informations de Septembre il prétend « qu’en permanence la majorité tend la main à la minorité». Ses actes ne reflètent pas ses dires. Le dernier exemple en date est révélateur du refus d’accepter un  autre regard que celui de la majorité en place depuis plus de 40 ans. Travaux, Avenue des Trois Lieues. Les travaux d’aménagement de cette avenue sont prévus depuis fort longtemps. Au mois de  novembre 2014 Axelle Balguerie, en qualité de membre de la commission voirie, était conviée à une première réunion, pour l’ouverture des plis des entreprises ayant répondu à l’appel d’offre lancé par la  airie. Lors de celle-ci, il avait été convenu de la date et de l’heure de la prochaine réunion. M. l’adjoint à la voirie a refusé l’accès à cette réunion à Mme Balguerie. Depuis, aucun élu du Nouvel Elan  Tressois n’a été convié à assister à une réunion concernant ce sujet. Nous avons systématiquement été exclus du choix des entreprises, des éventuelles négociations, du calendrier des travaux, des  anticipations concernant les aménagements avant le commencement des travaux… Près de la moitié des électeurs nous ayant fait confiance, nous estimons que notre avis devrait peser dans la vie de la  ommune. Une discussion collégiale aurait pu permettre d’éviter certaines erreurs, notamment l’organisation de la circulation pendant les travaux. Que s’est-il passé ? En date du 5 décembre 2014, un  courrier de la mairie annonçait ces travaux aux riverains des Hameaux de Perrin et de l’avenue des Trois Lieues, en sous entendant que nous n’avions pas approuvé ces aménagements. Ceci est FAUX,  nous avons écrit aux riverains pour le leur expliquer. Vous pourrez lire le courrier de la mairie ainsi que notre réponse sur notre blog. En date du 2 février 2015, à nouveau un courrier de la mairie à ces  mêmes riverains pour annoncer le début des travaux et la fermeture de l’avenue des Trois Lieues du rond-point Sénailhac à la rue des Faure, pendant les 15 jours des vacances scolaires. Le 16 février,  date de début du chantier, une déviation a été mise en place dirigeant les véhicules légers vers les rues des Faure et du Mayne, sans en informer les riverains. Une décision peu judicieuse au vu de  l’étroitesse de ces rues. Ces routes n’étant pas aménagées pour supporter le flot de circulation, le résultat ne s’est pas fait attendre, 4 voitures dans le fossé en 3 jours, des accotements et trottoirs  défoncés et des riverains inquiets. Aux riverains mécontents du manque de concertation ou pour le moins d’information par courrier, on ose dire à la mairie qu’ils n’ouvrent pas leurs boîtes aux lettres… M. l’adjoint à la voirie arguant de son côté « il y a un loupé de la part des services de la mairie » (sic). Face aux nombreux appels et à la mobilisation des riverains, M. l’adjoint à la voirie, a daigné se  déplacer le mercredi 18 février au soir pour expliquer que ces rues étaient désormais en sens-interdit sauf riverains. Puis, de son plus bel aplomb il a affirmé devant la vingtaine de riverains présents que   la société Eiffage qui fait les travaux s’est trompée, les panneaux n’ont pas été mis là où il fallait, la déviation était prévue par le bourg, il y a d’ailleurs un arrêté qui a été fait dans ce sens-là» (sic). Extrait de l’Arrêté du Maire « Règlementation de la circulation N°4/2015 Article1 Du 16 au 27 février 2015, la route sera barrée entre le rond-point Sénailhac et la rue des Faure : une déviation sera mise en  place par l’entreprise : Pour les véhicules légers, la déviation se fera par la rue des Faure et la rue du Mayne… ». Ce n’est donc pas Eiffage qui s’est trompée mais bien messieurs le Maire et l’adjoint à la  voirie. Nous avons reçu un courrier du Maire signalant que nos « propos pouvaient être qualifiés de diffamation » (sic). Au vu de l’arrêté, nous maintenons notre position. Voilà un bel exemple de « la  main tendue » de l’équipe de la majorité, celle qui exclut l’opposition, celle qui dirige comme bon lui semble, celle qui ne respecte pas ses citoyens. Vous avez, dans les faits, une majorité qui gère la  commune en totale oligarchie et qui se moque des 48,23% d’électeurs qui ont fait confiance au Nouvel Elan Tressois.   

Réabilitation du presbytère

presbyteresitemairie

lancement de la souscription

Donnez

pour la réhabilitation du presbytère

ZOOM

En bref

***Enquête sur le cadre de vie et la sécurité du 1er février au 29 avril. Un enquêteur muni d'une carte officielle l'accréditant prendra contact avec certains Tressois.

*** BROYAGE GRATUIT DES BRANCHAGES,  LUNDI 3 AVRIL 2016  DE 9H30 A 15H dans le Secteur  :  PEUPLIERS /COMTESSE / BERINEY / 3 SŒURS/FAURES/FONTAUDIN/ BEGUEY.  Les personnes intéressées doivent se signaler à la MAIRIE pour le vendredi 31 Mars : heure de passage. En l’absence de signalement les travaux seront réalisés sur les secteurs de la Mairie. Espace broyage : CARREFOUR   HAUT DE L’ALLEE DE CHAGNE/ALLEE DU CHÂTEAU/CHEMIN DE COMTESSE DEPOSEZ VOS BRANCHAGES (PAS DE LIANE) ET REPARTEZ AVEC VOTRE BROYAT.

Inscription à la Newsletter

captcha